Comment acquérir de la longue traîne avec un cocon sémantique ?

Comment acquérir de la longue traîne avec un cocon sémantique
Nos actualités

Comment acquérir de la longue traîne avec un cocon sémantique ?

Publié le20/04/2020 0

Par définition, le cocon sémantique est un concept introduit par le spécialiste en référencement, Laurent Bourelly, qui est une stratégie SEO pour bien positionner un site Internet dans les moteurs de recherches. L’idée est de regrouper le contenu des pages selon leur objet.

Ainsi, tout ce qui est dans la même thématique est classé dans le même cocon. Donc l’objectif est de référencer les pages d’un site internet dans les moteurs de recherches, grâce à une similarité de mots-clés recherchés par les internautes. On peut le qualifier comme une structure arborescente incluant divers maillages.

Toutefois, un site Internet serait mal positionné si l’élaboration du cocon sémantique ne répond pas au concept de la longue traîne.

Comment fonctionne la longue traîne SEO ?

La longue traîne, ou Long tail en anglais, est une technique de référencement naturel à appliquer pour mieux placer un site dans les moteurs de recherche. C’est l’art de créer un contenu de qualité à une plateforme, afin que celle-ci soit placée en première position dans les résultats de recherche. Si vous avez du mal à savoir ce que c’est vraiment, essayez de taper un produit sur Google, le moteur de recherche va alors vous proposer des sites contenant ce que vous voulez. Ces premiers sites proposés sont les mieux positionnés par l’algorithme du moteur de recherche, grâce aux mots-clés insérés dans les pages.

Utiliser une longue expression comme mots-clés

Si certains pensent qu’il faut insérer les mots-clés les plus recherchés, c’est faux. L’analyse se concentre sur les mots-clés, mais il est formellement interdit de reprendre ceux qui sont génériques et répétés sur les moteurs de recherche. La stratégie de la longue traîne SEO demande à cibler les mots-clés les moins utilisés, donc à faibles concurrences, liées à un champ sémantique. Évitez les expressions trop courtes, d’un à trois mots, car plus l’expression que vous insérez dans votre texte en guise de mots-clés est longue, plus votre site serait mieux positionné. Par exemple, si vous saisissez « Pull en coton », vous verrez apparaître 22 500 000 résultats, mais avec « pull en coton mérinos pour femme » Google affiche 514 000 résultats. Toute agence de référencement spécialisée vous le dira.

Choisir des mots-clés moins génériques

Comme vous l’avez constaté, en utilisant plus de mots vous serez mieux positionné, car il y a moins de concurrence. La longue traîne doit également être formée par les mots les moins utilisés, et à faible utilisation par les sites exerçant dans les mêmes activités. De ce fait, le mieux c’est d’utiliser les expressions les moins empruntées comme les synonymes, et la reformulation d’idée.

De plus, vu les produits proposés aux consommateurs qui font leurs achats en ligne, ils seront plus tentés de faire une recherche plus précise de ce dont ils ont besoin, donc des mots-clés plus longs avec les détails.

Ce qu’il faut aussi retenir c’est que chaque jour, de nouvelles requêtes sont faites sur Internet. Des recherches qui sont, la plupart, inconnues des moteurs de recherche. C’est un trafic de référencement idéal à exploiter pour mieux positionner un site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *